Apprendre

  • Plonger en bouteille :

    Plongée bouteillePour continuer à plonger, il est souhaitable de suivre une formation avec un moniteur afin de mieux comprendre et connaître les règles de sécurité. Les formations se font dans les clubs affiliés et dans les centres commerciaux agréés de la FFESSM. Au total 2500 structures en France; métropole et outre-mer. Un cadre de pratique, toute l’année, en métropole et outre mer et à l’international.

    Avec la délivrance d’une licence auprès d’un club et muni d’un certificat médical à valeur annuelle, vous pouvez apprendre la plongée. Puis progresser en notant vos immersions sur votre carnet de plongée, et passer des brevets ou niveaux de plongeur avec des contenus de formation progressifs répondant à des compétences. Chaque nouvelle capacité technique acquise correspond à un savoir-faire et un savoir-être. Chaque brevet technique  de plongeur sera matérialisé par une carte de niveau, reconnu à l’international (FFESSM – CMAS) dans le cadre de la Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques qui regroupe près de 90 pays.

    • à partir de 14 ans (voire 12 ans sous certaines conditions) : brevet plongeur niveau 1 (P1), encadré à 20 m.
    • à partir de 16 ans : brevet plongeur niveau 2 (P2), autonomie à 20 m (si majeur), encadré à 40 m.
    • à partir de 18 ans : brevet plongeur niveau 3 (P3), autonomie à 60 m qui peut être limitée par le directeur de plongée.

     

    Il existe aussi des Aptitudes dans le cadre du Code du sport, qui permettent aux pratiquants de justifier d’aptitudes à plonger encadré (par un guide de palanquée) ou à plonger en autonomie (sans guide de palanquée), en évoluant de 0 à 20 m, de 0 à 40 m.

    • Qualification”Plongeur encadré 40m” (PE40) .
    • Qualification “Plongeur Autonome 20m” (PA20).
    • Qualification “Plongeur Autonome 40m” (PA40).
    • Brevet plongeur niveau 4 (P4 ou Guide de palanquée).
    • Plongeur niveau 5 (Directeur de plongée d’exploration en milieu naturel).
  • materielsLe matériel de base pour la plongée en bouteille est constitué d’un masque, de deux palmes, d’une combinaison isothermique pour se protéger et d’une ceinture de lest pour compenser l’excès de flottabilité. Puis d’un bloc bouteille de plongée ou scaphandre qui contient de l’air comprimé, d’un gilet  enveloppe gonflable de sécurité qui sert à porter le bloc et à s’équilibrer dans l’eau, et enfin d’un détendeur  qui permet de “détendre” l’air à haute pression de la bouteille et dont l’embout permet de respirer par la bouche.  Respirer sous l’eau devient un jeu d’enfant.

  • La plongée bouteille est régie par le code du sport 2012 (J.O parution au 22 février  de l’arrêté du 5 janvier 2012) modifié par un nouvel arrêté du 4 avril paru au JO du 17 avril 2012.

Les commentaires sont clos.